DR BEKKALI SAMI UROLOGUE

20 mars 2020

LES URETRITES/BLENORRAGIE/GONORRHEE/CHAUDE PISSE

DR BEKKALI SAMI / UROLOGUE / 36 ANGLE AVNUE ABTAL ET RUE OUM ERRABIE RABAT AGDAL / TEL: 0668111370

 

 

L’urétrite est la manifestation clinique la plus fréquente des infections sexuellement transmissibles (IST).

Chlamydia trachomatis est la première cause d’IST bactérienne dans les pays industrialisés. La prévalencedu portage asymptomatique a été évaluée à environ 10 % dans certaines populations d’adultes de moins de25 ans.Pour Neisseria gonorrhoeae, le nombre de souches isolées en France est en augmentation. L’association deces deux germes est fréquente (10–50 %). Chlamydia trachomatis et Neisseria gonorrhoeae peuvent secompliquer d’une épididymite ou prostatite chez l’homme, d’une endocervicite, endométrite ou salpingitechez la femme.L’évolution spontanée se fait vers la guérison en quelques semaines pour Neisseria gonorrhoeae ou versune forme chronique avec poussées intermittentes pour Chlamydia trachomatis. Les complications sontrares mais peuvent conduire à une sténose urétrale.L’incubation est de 3 à 10 jours pour Chlamydia trachomatis, et de 2 à 5 jours pour Neisseria gonorrhoeae,mais peut se prolonger jusqu’à 6 semaines. L’interrogatoire recherche des facteurs de risque : rapport nonprotégé entre 3 jours et 6 semaines avant le début des symptômes, partenaires multiples, antécédentsd’IST.Typiquement, il existe un écoulement utéral, purulent ou séreux, voire hémorragique, spontané en dehorsdes mictions, plutôt matinal, associé à des brûlures mictionnelles.En l’absence d’écoulement, les symptômes sont : un prurit canalaire, des brûlures mictionnelles, unedysurie, une pollakiurie. Les signes généraux infectieux sont exceptionnels et doivent faire rechercher uneinfection parenchymateuse (prostatite, orchi-épididymite) ou une gonococcie généralisée. Il fautsystématiquement rechercher une prostatite par le toucher rectal ou une orchi-épididymite associée parl’examen testiculaire. Les symptômes sont habituellement plus marqués dans les urétrites gonococciques,mais il peut exister un portage asymptomatique, surtout pour Chlamydia trachomatis. Des localisationsrectales ou oropharyngées peuvent être associées et doivent être recherchées (surtout chez le patienthomosexuel ou en cas de co-infection VIH).

L’incubation est de 3 à 10 jours pour Chlamydia trachomatis, et de 2 à 5 jours pour Neisseria gonorrhoeae,mais peut se prolonger jusqu’à 6 semaines. L’interrogatoire recherche des facteurs de risque : rapport nonprotégé entre 3 jours et 6 semaines avant le début des symptômes, partenaires multiples, antécédentsd’IST.Typiquement, il existe un écoulement utéral, purulent ou séreux, voire hémorragique, spontané en dehorsdes mictions, plutôt matinal, associé à des brûlures mictionnelles.3© UMVF - Université Médicale Virtuelle FrancophoneEn l’absence d’écoulement, les symptômes sont : un prurit canalaire, des brûlures mictionnelles, unedysurie, une pollakiurie. Les signes généraux infectieux sont exceptionnels et doivent faire rechercher uneinfection parenchymateuse (prostatite, orchi-épididymite) ou une gonococcie généralisée. Il fautsystématiquement rechercher une prostatite par le toucher rectal ou une orchi-épididymite associée parl’examen testiculaire. Les symptômes sont habituellement plus marqués dans les urétrites gonococciques,mais il peut exister un portage asymptomatique, surtout pour Chlamydia trachomatis. Des localisationsrectales ou oropharyngées peuvent être associées et doivent être recherchées (surtout chez le patienthomosexuel ou en cas de co-infection VIH).

Posté par UROLOGUE RABAT à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 mars 2020

MALADIES DE LA PROSTATE

LA PROSTATE

 

La prostate est une glande qui fait partie de l’appareil reproducteur masculin.
Elle est située au niveau du carrefour uro genitale sous la vessie, en avant du rectum.
Elle entoure le canal de l’urètre qui conduit l’urine de la vessie vers l’extérieur.
Cette position explique les problèmes urinaires de la prostate.
Chez l’homme jeune, la prostate est de la taile d’une prune (volume estimé à 20cm3 environ).

 Résultat de recherche d'images pour "image prostate"

 

 

 

La prostate peut être le siège de trois affections principales :

  1. le cancer
  2. l’adénome ou l’hypertrophie bénigne de la prostate
  3. la prostatite : infection aigüe ou chronique de la prostate

SYMPTOME COMMUN

Brulure urinaire

Urination (pollakiurie)/reveil la nuit pour uriner

Miction incomplete/miction discontinu

Diminution du jet urinaire

Sang dans les urines (hematurie)

Sang dans le sperme (hemospermie)

Douleur à l’ejaculation

 

TRAITEMENTS

Depend selon le type de payhologie

1/ CANCER DE LA PROSTATE

Le depistage du cancer de la prostate se fait chez les homme a partir de 50 ans (45 ans si natecedants familiaux de cancer de la prostate) par un test sanguin : PSA ( antigene specefic de la prostate) et par le toucher rectale.

En cas d’anomalie d’un de de ces deux elements une biopsie de la prostate est proposé au patient.La biopsie consiste au prelement de 6 carottes ( echantillons) par lobe pour examen anatomopathologique.

Actuellement des biopsies par fusion d’image permettent d’ameliorer la qualité des biopsie.en cas de biopsie positive un bilan d’extension par IRM de la prostate multimodale et multiparametrique ainsi qu’une scintiraphie osseuse sont demandées.

SI le cancer de le prostate est localisé ou localement avancé un traitement curatif est proposé que ce soit la chirurgie (prostatectomie radicale par voie ouverte,coelioscopique ou prostatectomie robot assité) ou de la radiotherapie.Dans le cas d’un cancer de la prostate metastatique un traitement palliatif par castration medicale (analogue de la LHRH ou antagoniste de la LHRH) ou par castration chirurgicale.

2/ HYPERTROPHIE BENIGNE DE LA PROSTATE

Appelé egalement adenome de la prostate.Le diagnosic se fait par echographie et le traitement et soit medicale : alpha bloqueurs et inhibiteurs de la 5 alpha reductase ou chirurgicale : resection endoscopique de la prostate,vaporisation de la prostate ou traitement au laser de la prostate.

3/ LES PROSTATITES

La prostatite aigue est une urgence medicale.les symptomes sont une difficulté a uriner associé à une fievre.

La prostatite chronique est caracterisée par des douleurs perineale(entre les testicules et l’anus,une gene urinaire,des douleurs uretrales et parfois des douleurs à l’ejaculation.

Le traitement associe des antibiotiques à des massages prostatiques et des mesures hygienodietetiques(bains de siege… )

 

 

Posté par UROLOGUE RABAT à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]